mars 22

L’Ecotrail De Paris 2016 en full Kalenji

Un petit billet pour mettre le point final à ma préparation du Marathon de Paris 2016, et vous raconter mon gros weekend de sport. Le samedi, une épreuve que j’adore : l’Ecotrail de Paris, et le dimanche une course nouvelle pour moi, le 10 km du Neuf … et une innovation textile qui m’a accompagnée sur mes deux courses du weekend : le t-shirt porte-dossard de Décathlon.

J’ai reçu récemment une panoplie Kalenji composée d’un short et d’un t-shirt révolutionnaire, le nouveau t-shirt de la gamme course à pied, destiné à la compétition puisque équipé d’une poche ajourée en mesh et destinée à recevoir le dossard du coureur.

Quand je l’ai reçu je me suis fait deux réflexions :

La première : « c’est une idée génialement simple ou simplement géniale, pourquoi personne n’y a pensé avant ? »

La deuxième, « j’utilise une ceinture porte-dossard donc est-ce que j’en ai besoin ? ». Cela dit, la majorité des coureurs utilise des épingles pour accrocher et trouer leurs t-shirts de course !

Ayant par un hasard de calendrier, deux courses prévues lors de ce dernier weekend, je me suis trouvé dans la situation idéale pour tester en conditions réelles la panoplie sur deux types d’épreuves : un trail de 18 km et un 10 km d’arrondissement dans les rues de la capitale.

Première course : l’Ecotrail de Paris 18 km donc plutôt une course nature, pas forcément le positionnement du produit, mais bon un dossard à épingler, et non à enfiler. C’est une bonne occasion, d’autant que je trail en Kalenji Kapteren Race, je serai donc full Décathlon sur l’Ecotrail, jusqu’au ravitaillement car il me reste des gels Aptonia à tester en vue du Marathon de Paris.

Deuxième course : le lendemain avec un dossard pour le 10 km du Neuf, reporté à la suite des attentats de Novembre. Venant après l’Ecotrail, j’ai prévu de galvauder ce 10 km sans objectifs de temps, je le considère juste un run de décrassage.

Rendez-vous samedi matin à Montparnasse avec Seb du blog Paris Road Runners et Gregory pour rejoindre Meudon et la zone de départ de l’Ecotrail 18 km et 30 km en train, il fait gris et plutôt froid pour ce dernier jour de l’hiver.

Le train est, une fois n’est pas coutume, plein à craquer de coureurs et l’ambiance est joyeuse. Rapidement nous arrivons à Meudon, la zone départ se situe sur la Côte des Gardes, point redouté par de nombreux coureurs de la Grande Classique Paris-Versailles. L’ambiance est bon enfant, c’est également l’occasion de saluer de nombreux copains et copines qui s’alignent sur le 18 km ou le 30 km (Claire, Céline, Nadia, Nicolas et d’autres).

Avec Seb et Gregory nous avons décidé de courir la course en mode SL cool. Ensuite cool ça dépend de chacun … Greg est sur un objectif de 3 h au Marathon de Paris donc on n’a pas forcément le même sens du cool mais il nous a attendus aussi souvent que nécessaire ;-).

Le départ dans le froid se fait sur un rythme relativement soutenu pour moi et la course sympa on discute, on se marre, le parcours est sympa, les kilomètres défilent rapidement.

En terme d’équipement je ne regrette pas mon choix, mes Kiprace sont stables même dès que les chemins se font plus piégeux et même si le temps a été sec ces derniers jours, les rares passages boueux ne sont pas un souci. En grimpée l’accroche est bonne, en descente qui n’est pas ma spécialité, je me sens en sécurité, le pied ne bouge pas les crampons tripodes font le job.

Pour l’habillement le short souple est très confortable : il suit les mouvements sans aucune gêne, la large poche arrière est accessible facilement pour avoir ses gels ou son téléphone sans être obligé de ralentir.

Et mon fameux t-shirt là-dedans ? Il se fait oublier, et comme je n’ai pas ma ceinture porte-dossard habituelle je n’ai pas en plus de mon porte bidon une deuxième ceinture qui me gêne au niveau des hanches. Si vous commencez avec une ceinture thoracique pour le cardio, un porte-dossard et une ceinture porte-bidon vous avez rapidement l’impression d’être saucissonné, là juste le cardio et le bidon c’est déjà mieux, les deux ceintures ne se superposent pas sur les hanches d’où plus de confort.

A part ça il est très confortable : aucun échauffement au niveau des tétons comme ça peut arriver, de plus il sèche très vite, mieux qu’un t-shirt technique basique car il y a deux types de mailles différentes, classique devant et sur les manches, plus aérées sur les côtés et le long de la colonne vertébrale pour assurer une meilleur ventilation. Sur les manches il y a également des parties réfléchissantes pour être visible la nuit.

Au final un Ecotrail sympa terminé en 1h58 avec du #run et du #fun, surtout de très bonnes sensations, très prometteuses pour la suite.

Pour le MDP en tous cas j’ai ma panoplie Kalenji short + maillot porte-dossard dont je ne suis pas prêt de me passer pour les compétitions à venir, et mes gels Aptonia validés, pour les chaussures j’ai encore deux paires qui me font hésiter.

Ce qui est sympa, c’est que le t-shirt a fait l’unanimité des copains aussi bien sur l’Ecotrail que le lendemain sur le 10 km du Neuf, où j’ai retrouvé notamment Stephan du team Boost Bir-Hakeim venu faire le lièvre pour une copine.

Après une petite séance de foam roll pour dégourdir les pattes le dimanche matin, me voilà en route pour le 10 km du Neuf, départ Boulevard Hausmann pour un parcours casse pattes sur les hauteurs du neuvième arrondissement de Paname.

J’avais prévu de faire ma récup sur ce 10 km en mode tranquille, mais une fois le dossard enfilé dans la poche ajourée de mon t-shirt lavé en express, il a suffi que je croise Fred parti pleine bombe après ses 50 km de la veille pour que je lui emboite la foulée et que l’on se cale sur un rythme tonique à 4’15 » au kilomètre.

J’ai essayé de suivre mon lièvre mais visiblement pas calmé par son Ultra de la veille il m’a décroché au 5 ème kilomètre. Lancé à sa poursuite je termine en 44 mn et 30 » ce qui est un de mes bon 10 km de l’année, pour un peu je trailerai 50 km la veille du MDP pour me mettre en jambe ;-).

Au final un weekend dense qui termine la préparation pour le MDP allure, tenue et ravito choisi.

Je prévois juste quelques sorties à St CuCufa pour garder le rythme et ensuite ce sera l’occasion d’affronter le Marathon de Paris pour la troisième fois avec l’envie de finir en 3h45′.


Étiquettes : , , , , ,
Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 22 mars 2016 par DanRunParis dans la catégorie "Textile", "Baskets", "Compétition", "Blog", "Run

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *