octobre 12

Les 20 km de Paris 38ème édition : ça a cartooné !

Dimanche 9 Octobre, j’ai participé avec 30000 autres coureurs, aux 20 km de Paris, ce qui est certes moins dans le vent que le marathon de Chicago, moins exotique que l’IronMan de Kona, ou moins effervescent que le Run In Reims qui se courait ce dimanche-là, mais … c’est Paname dans tout ce qu’il y a de plus monumental !

Le grand tour panoramique, la Tour Eiffel, le Troca, l’Arc de Triomphe, le Bois de Boubou, les berges de Seine, Le musée d’Orsay, la Concorde.

Les 20 km de Paris c’est la course à thème (cette année la bande dessinée) qui se fait un plaisir chaque année de faire courir 30 000 personnes avec un t-shirt moche (si, c’est même revendiqué, c’est leur marque de fabrique) dans la capitale. Pour faire mentir la tradition, les t-shirts de cette édition étaient de bonne qualité (Diadora) et illustrés par Soledad du magasine Elle.

La dernière fois que je l’avais couru, c’était en 2013 ; et je n’en avais pas gardé un super souvenir : beaucoup de monde, des passages étroits au coude à coude, une sortie à la fin de la course laborieuse. En fait, ça m’avait tellement gonflé que je ne l’avais pas recouru depuis.

Cette année, invité par St Yorre Running, j’avais en tête de voir si, ayant progressé, je prendrais plus de plaisir à cette grande classique parisienne pour sa 38ème édition.

Depuis quelques temps, j’avais envie de courir avec Valéry (FreeRunner) que je croise sur la plupart des courses parisiennes et qui est sur le même rythme que moi en général.

Donc rendez-vous à 08h30 sous la Tour Eiffel avec la Team St Yorre Running : il fait froid, depuis deux jours je suis rouillé et mon dos me lance ! Je suis venu en courant via Bir-Hakeim depuis le Trocadéro, pour cause de sécurité renforcée, et je ne suis pas au top de la forme, mais les copains sont là : #YaPlusK.

Après les photos du groupe, nous allons à Emile Antoine déposer nos affaires et croiser quelques copains (Jean-Christophe, Requia, Yoann, Romaric, Emmanuel) avant de rejoindre nos sas.

St Yorre nous a inscrit en 1h35, avec Valéry on vise plutôt un sub 1h40. La stratégie de course est de partir sur un rythme de 5min/kilomètre et de voir si on en a assez sous la semelle pour accélérer.

Sur le pont l’ambiance est décontractée, les premières vagues partent, puis c’est notre tour. Nous nous élançons au rythme choisi avant de nous arrêter après 500 mètres pour cause d’embouteillage monstre L ! Ca commence bien 1min15 de retard sur l’objectif…

La grimpette de l’Alma nous emmène à l’Arc de Triomphe (nouveauté du parcours) puis nous continuons sur l’Avenue Foch, et là, c’est top : on fait le parcours du Marathon de Paris mais à l’envers et en descente #Bonheur :-P.

Malheureusement le retard du début ne se rattrape pas, et ça m’agace : d’une part on n’a pas envie de se brûler pour la fin du parcours, d’autre part une minute à l’arrêt en commençant c’est rageant.

Arrivé au 11 ème kilomètre, je me dis que si je ne pars pas maintenant je ne vais pas rattraper mon retard et que je le regretterai : donc je décide de jouer cavalier seul et je profite de la descente sur la voie rapide le long de la Seine pour relancer, la foule devient plus dense et j’ai peur de ne pas pouvoir pousser alors que je pense que j’ai les jambes.

Un coucou à Julien qui fait le lièvre pour une copine et je continue vers les fameux tunnels du MDP : ils arrivent comme au marathon dans le dur, en même temps si c’était facile on n’irait pas. Sortie des tunnels et virages devant le Louvre pour traverser la Seine et redescente sur les Berges aménagées, où là pour le coup, il n’y a plus de place pour courir, je sors pleine bourre (#ÇaVaFort ;-)) quelques secondes d’avance sur mon objectif et je franchis la ligne « right on time » après 1h39’48  ».

J’arrive avec les pirates du Garmin Team Running, les copains de la Team PointZen (Phillipe, Seytou) et je retrouve mon partenaire de course. Une bénévole de l’AFLD nous propose de participer à une opération de sensibilisation sur le dopage et à un test (naturellement négatif, j’étais juste positif aux endorphines et à mon iso Duotonic).

Super content de ces 20 km de Paris : ça a cartooné niveau chrono, l’orga était au top, et il a fait beau : ça c’est Paris !!!

Un gros merci à la Team St Yorre Running pour le dossard.


Étiquettes : , , , , ,
Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 12 octobre 2016 par DanRunParis dans la catégorie "Compétition", "Blog

1 COMMENTS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *