juillet 6

La Course Royale ou #GSRT2017 pour les intimes

Il s’agit du « Gosport Running Tour du Château de Versailles 2017 ». Derrière ce nom barbare, il y a un excellent festival de course organisé par Hugo Event (l’organisateur du très bon « Nouveau Cross du Figaro ») ce qui en fait une course d’exception.

Car c’est une course qui est non seulement organisée dans les jardins du Château de Versailles, mais en plus, tout est fait pour que l’événement soit au niveau du cadre, c’est à dire « royal ».

Village coureur ambiancé et doté de jeux anciens pour patienter entre les épreuves, une garderie pour les parents runners, les consignes et l’organisation des départs rodées : une organisation très pro, des bénévoles au top, Merci J .

Pour ma part, c’était ma première édition de cette course et l’idée de courir dans les jardins du Château de Versailles, comment vous dire… ça m’avait vraiment excité.

Et pour corser un peu le challenge, vu que niveau entrainement je suis à la ramasse depuis quelques temps, et que la météo nous promettait un Roi Soleil caniculaire le jour de l’épreuve, je me suis dit que ce serai la course idéale pour tester mes Leguano en condition de compétition.

En effet je transitionne depuis un an, une fois ou deux par semaine je cours en chaussettes mais sans oser dépasser de petits footing à rythme modéré.

Mes Leguano me servent principalement à accompagner mon épouse qui commence la course à pieds à son rythme, trankilou.

Ayant hésité jusqu’au bout je me retrouve donc en chaussettes avec Ludo et Hélène au milieu de la Team TomTom avec un objectif de moins 1h30 sans blessures – soit des conditions plutôt sympathiques.

Départ ambiancé par Steve Kondo et c’est parti pour 15 km tout terrain ; des pavés au démarrage, puis les allées sablées de blanc des jardins, de l’herbe et des taupinières pour continuer.

Le parcours à travers le jardin royal est magnifique, l’ambiance de la course est festive et les concurrents sont plus là pour le plaisir que pour la perf.

Avec les copains on est bien en rythme et les kilomètres défilent en papotant.

Je reste malgré tout vigilant parce qu’en chaussettes, les aspérités du sol ne pardonnent pas.

Au fur et à mesure, je me sens de plus en plus à l’aise dans mes Leguano, et l’envie de prendre de la vitesse commence à germer, je reste malgré tout prudent je n’ai jamais couru plus de 11 km en barefoot, donc mon objectif reste le même: attendre de passer au-delà pour prendre de la vitesse.

Au 12 ème km les jambes sont là, mes pieds sont à l’aise: je lâche mes compagnons pour voir comment je peux augmenter la cadence.

Je croise Nathalie qui m’accroche, elle a du mal à tenir son allure après sa finale des Adidas Runner la veille, du coup on part ensemble vers la ligne d’arrivée en essayant de tenir l’allure.

La dernière ligne droite est rude pour mes pieds à cause des gros cailloux pointus, mais le plaisir de franchir la ligne en 1h24 et d’être accueilli par Steve et énorme.

Et comme c’est une course magique, le Gosport Running Tour du Château de Versailles –  j’avais mon épouse et une copine qui effectuaient leur première course à encourager sur la Course des Princesses.

Me voilà donc supporter sur le bord du parcours à encourager 7000 princesses en plein exploit, sous le soleil de midi. Une super performance pour toutes celles qui se sont élancées autour du grand canal pour les 8 km de cette course festive et girly.

Du coup, second passage de la ligne pour accompagner mes débutantes sur leur ligne d’arrivée. Et démarrer un piquenique d’anthologie avec des potes et des bulles.

Une course à faire absolument, pour son organisation, son cadre, et son ambiance :

c’est zéro pression, 100% la fête!


Étiquettes : ,
Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 6 juillet 2017 par DanRunParis dans la catégorie "Compétition", "Course", "Run

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *