septembre 21

« Le charme discret de l’intestin » le bestseller de l’été de long en large

Si vous avez passé vos vacances d’été dans une grotte, vous avez peut-être échappé au best-seller des Relay H dans toutes les gares de France et de Navarre… mais pas moi ! Et comme il trainait sur une pile de
bouquins entre deux polars et bien je l’ai lu…

Giulia Enders a commencé à traiter son sujet sur scène. «Le charme discret de l’intestin» était à l’origine le titre d’un exposé grâce auquel, en 2012, elle a remporté le premier prix de trois «Science-Slams», manifestations lors desquelles de jeunes chercheurs présentent un projet devant un public de manière divertissante.

La vidéo YouTube de sa prestation a fait le buzz, attirant l’attention d’un agent littéraire qui lui a proposé de transformer sa conférence en livre.

Le fait que l’ouvrage ait connu un succès rapide avec plus d’un million d’exemplaires vendus en Allemagne, et plusieurs semaines en tête des ventes en France, montre qu’effectivement nous sommes très nombreux à être préoccupés par notre bien-être intestinal… d’autant que chez les athlètes d’endurance, le confort intestinal pendant les compétitions peut tout changer.

Sur le ton complice de la conversation, Giulia Enders nous fait faire le grand saut dans notre intestin : la vocation du livre est de nous éclairer sur cet organe injustement méprisé et de nous faire passer de « beurk » à « waouh ».

Lire plus

mars 3

Nutri_Bay.com mon partenaire de l’endurance pour aller au bout de l’effort

Encart-Blog-effortAu vu de mon programme de course du premier semestre il va falloir soigner la nutrition, c’est pour cela que quand le site Nutri-Bay.com m’a proposé un partenariat je n’ai pas tergiversé longtemps. C’est également pour moi l’occasion de rejoindre une team de runners blogueur au top et de continuer à partager et échanger avec vous.

Et si l’entrainement est primordial un sac vide ne tient pas debout et la performance ce construit de l’assiette à l’asphalte.

Lire plus

février 16

La Gaufre qui vaut un Gatosport mais en mieux

Cuisson : 15 mn à 220°C

Pour 8 gaufres:20160214_180724.jpg

  • 5 ml de baking powder ou levure chimique sans phosphate

  • 65 g de farine de quinoa, pois chiche, sarrasin ou châtaigne

  • 65g de prémix sans gluten Schär

  • 2 ml de sel

  • 3 œufs (jaunes et blancs séparés)

  • 125 ml de lait de soja

  • Une cuiller à soupe de purée d’amande

  • Des graines de chia, tournesol, lin, sésame

  • 75 ml de bière

Dans un saladier mélangez la levure, la farine, le sel, le poivre, les jaunes d’œufs, la purée d’amande, les graines et le lait. Ajoutez la bière et fouettez pour obtenir une préparation homogène.
Montez les blancs d’œufs en neige et incorporez-les avec le mélange du saladier.

Répartissez la pâte dans les moules à gaufres et faites cuire 15mn dans le four à 220°C ou dans un gaufrier classique.

Démoulez et servez avec la garniture de votre choix comme un guacamole, du houmous, tapenade, mais aussi un poisson gras comme le saumon fumé ou comme un croc monsieur avec jambon et fromage.

 

octobre 11

Et une belle miche de pain Gluten Free à la farine de Teff

Et une belle miche de pain GlutenFree à la farine de Teff et aux graines de Chia.
500g de prémix GlutenFree Allergo
100g de farine de Teff
15g de GrainesDeChia
15g de sel Guerande
20g d’huile de colza
50cl d’eau à température ambiante.
Un sachet de levure de boulanger.

image

Réhydratez la levure dans l’eau à température ambiante.
Mélangez les farines avec les graines de chia, le sel et l’huile.
Versez l’eau doucement.
Laissez pousser 30 minutes à 50°c.

image

Faire cuire 30 minutes à 250°C

#Vegan #GlutenFree #Eat2Run
#EatClean

juin 24

Les farcis Veggie pour faire le plein d’énergie

ça faisait longtemps que je n’avais pas posté de recettes, et pourtant il a bien fallu que je mange !.. mais difficile de concilier vie professionnelle, familiale, entrainement et blog, donc voici probablement les meilleurs farcis de la terre, d’après un public totalement partial puisque captif et affamé.

Chez nous on est 4, donc pour démarrer, il vous faut

4 courgettes rondes

2 poivrons rouges

2 aubergines

100 g de quinoa

100 g de feta

50 g de protéines de soja en flocons

Des câpres

Du gingembre

Une échalote

Des herbes (menthe, coriandre, persil)

Huile d’olive

Graines de tournesol et de chia

Des zestes de citron bio

Pour commencer, je lave les légumes et les herbes, ensuite je vais tailler la féta en petits dés.

Je vide mes courgettes, les aubergines, et j’épépine les poivrons.

Je vais hacher la pulpe des légumes avec les herbes, l’échalote, les câpres, les zestes de citron et le gingembre.

Je mélange la pulpe hachée avec le quinoa, les flocons de soja, la féta, les graines de tournesol et de chia, j’ajoute deux cuillères à soupe d’huile d’olive.

Je garnis mes légumes avec la farce, j’arrose avec 2 cuillères d’huile d’olive et j’enfourne à 160° à chaleur tournante pendant 1 heure.

 

 

 

 

 

 

C’est prêt à déguster !

Pour mes sportifs, je sers en complément un mélange de quinoa, lentilles Béluga et une salade de tomates aux noisettes.

 

 

        

juin 2

J’ai lu Eat&Run de Scott Jurek

J’ai lu Eat&Run de Scott Jurek, champion d’ultra trail américain qui livre sa biographie, et partage ses expériences de course, sa vie sportive et familiale, des recettes et conseils de nutrition.

Depuis près de vingt ans, Scott Jurek domine le monde de l’ultramarathon. Il détient depuis 2010 le record des Etats-Unis sur vingt-quatre heures, acquis à Brive, lors de l’épreuve éponyme. Il est aussi l’un des personnages principaux du best-seller Born to Run de Christopher McDougall.

Lire plus

mai 15

Mon gâteau de l’effort pour les longues distances

Parce qu’un marathon ou un trail nécessite une importante quantité d’énergie et que je ne suis pas fan des prémix de GatoSport du marché, dont on ne sait pas au final de quoi ils sont composés, j’utilise une recette perso que je vous livre pour les épreuves d’endurance. Recette simple, savoureuse et pleine d’énergie grâce au mélange de farines utilisées.

Il vous faut pour un cake ou 8 petits cakes faciles à emmener avec soi

3 œufs

Un yaourt au lait entier

Une banane mûre

100g de chocolat pour le magnésium et le plaisir

Un pot de farine de soja toasté pour le rendement énergétique

Un pot de farine de maïs pour la texture

Un pot de farine de châtaigne pour le goût et pour alléger l’ensemble

Un pot de sucre de canne

Et un pot de beurre de coco ou de beurre « normal »

 

Dans un saladier, versez le yaourt, et mélanger avec les œufs et le sucre.

Ajoutez les farines et la banane écrasée

Ensuite terminez avec le beurre de coco et le chocolat coupé en gros morceaux si comme moi vous préférez les gros morceaux !

Garnissez le ou les moules choisis et mettez à cuire à 160° jusqu’à ce que ce soit cuit à cœur entre 20 et 45 minutes selon le format choisi.

Ça me fait mes petits déjeuners, goûters et desserts les jours qui précédent la course et durant l’effort pas de sensation de baisse de régime ou de fringale !

 

mai 13

Pourquoi je ne mange pas de blé

Personne aujourd’hui ne peut ignorer la mode des produits sans gluten, nouvel eldorado diététique pour de nombreux peoples, sportifs ou bloggueurs mode, mais n’est pas Djokovitch qui veut!

Heureusement (pour l’industrie agro-alimentaire) ou malheureusement (pour notre porte-monnaie et notre crédulité), la mode du gluten free n’en est qu’à ses balbutiements… Les marques surfent sur cette nouvelle marotte, mais (et heureusement pour eux!) la plupart des people estampillés gluten free et sponsors de marque diet n’est pas atteinte de la maladie coeliaque.

La maladie coeliaque est une intolérance de l’intestin au gluten – et n’est en aucune manière sujette à la mode actuelle, ou plutôt au désamour actuel pour le gluten, même si il faut le reconnaître, la maladie étant sous-diagnostiquée- la vogue actuelle permet de diagnostiquer plus rapidement les malades.

Le match blé vs gluten: késako?

Le gluten est une substance, participant notamment à la fermentation du pain, qui est présente dans:

  • les différentes espèces de blé (blé dur, épeautre, kamut) ;
  • l’orge ;
  • les hybrides de ces variétés (par exemple, le triticale, issu du croisement du blé et du seigle).

Contrairement aux symptômes allergiques qui surviennent immédiatement après l’ingestion d’un aliment mal toléré, les intolérances au gluten et au lactose apparaissent de manière progressive et s’installent dans la durée.

Et pourtant, je n’y suis pas intolérant…

Alors pourquoi cesser de manger pâtes, pizza, ou une baguette croustillante ?

Si j’ai cessé de consommer des aliments à base de blé c’est que j’y suis allergique.

Allergie découverte par hasard alors que je faisais un bilan allergo.

Depuis des années j’étais gêné par des soucis gastriques et des démangeaisons alors que je travaillais en pâtisserie, mais sans que je me pose de questions à ce sujet: j’avais toujours eu des douleurs au ventre et ça faisait partie de ma vie.

Une réflexion globale sur mon alimentation et celle de ma famille m’ont permis de vérifier qu’en éliminant certains aliments, je n’étais plus gêné ; l’allergologue m’eut plus qu’à me confirmer que si je n’étais coeliaque j’étais néanmoins allergique au blé.

Au final j’évite le blé et c’est assez simple quoiqu’en disent les pourfendeurs du gluten free…. et compliqué pour un amateur de pâtisserie et de bières fraiches!

Je ne pense pas que ce régime alimentaire ait illuminé mon teint, ou qu’il m’ait fait gagner de précieuse secondes sur un marathon, mais je n’ai plus mal au ventre et je n’ai jamais connu de manque d’énergie en compétition.

Au final j’ai diversifié mon alimentation, redécouvert des céréales et légumineuses que je fréquentais peu!

Aalors avec un peu d’humour et de goût je vous propose de suivre mes recettes pour manger plaisir, sain et sans blé. Ensuite si vous y tenez, vous pouvez remplacer le millet ou la farine de châtaigne par leurs équivalents cent pour cent pur blé, je ne suis pas sectaire.