juillet 18

USWE le sac d’hydratation qui tiens enfin en place

  Depuis quelques semaines je teste un sac d’hydratation de la marque suédoise USWE.

Plutôt connue dans le milieu du VTT, USWE a la particularité de faire des sacs d’hydratation léger et doté d’un système d’ajustement exclusif « 4 points », le sac à dos reste bien en place;

« No more dancing monkey »

pour reprendre le slogan de la marque.

 

Ce sac d’hydratation très léger a un volume de 2L, dont 1,5L de liquide. Ce qui en fait un sac très pratique puisqu’il ne prend pas de place.

En revanche il ne permet pas de transporter beaucoup de matériel supplémentaire.

Je l’ai du coup utilisé sur l’Oxytrail 23 km ce qui m’a permis d’apprécier son confort et sa stabilité sur le dos.

Lire plus

avril 22

Le Marathon de Paris la fête du running featuring Batman

Le Marathon de Paris c’est la course à superlatifs : en France, c’est 57 000 inscrits, 46 000 partants, 42 000 finishers !

C’est aussi la plus grosse course de l’Hexagone et la deuxième plus grosse au monde après New York, et c’est par là même le plus gros rassemblement de runners en France : avec ses 86 000 visiteurs au Salon du Running, la foire expo de la course à pieds où se retrouvent les marques, les athlètes et les passionnés durant 3 jours à la Porte de Versailles.

Le Marathon de Paris pour moi, c’est aussi mes segments de prédilection mis bout à bout pour faire le tour de la capitale en 42km195.

Lire plus

mars 20

Billet d’humeur, claquer une perf Et Alors !!!

Quand tu lis les blogs, les forums, quand tu suis les exploits des uns et des autres sur Instagram ou Facebook, quand tu discutes avec la twittosphère… ça performe, ça footing de récup à 3’50 » au kil ; ça claque du RP.

Et c’est vrai, en partageant on se motive, on s’engraine, on sort quelque soit le temps. Les runnings game comme Squadrunner nous font challenger le reste du monde ; on cherche à battre celui que l’on était hier, #BeatYesterday pour Garmin.

Internet a transformé la course à pieds – cette manie solitaire – en running, « le » sport collectif et tendance de ces dernières années.

Et au-delà du virtuel, les runners se retrouvent pour courir en groupe, pour être ensemble IRL* et se dépasser. Quelque soit ton niveau, il y a toujours un runner sympa pas loin de chez toi qui court à ton rythme et la toile te le fait rencontrer.

Pour beaucoup d’entre nous, ce running collectif est une source d’inspiration et de motivation : combien ont franchi des limites qu’ils croyaient infranchissables parce qu’un ou des twittos avaient ouverts la voie ?

Lire plus

février 21

Compression made in St Etienne

A la base, j’aime pas trop les angiologues ni les phlébologues. Si je dis ça c’est que jusqu’à présent, à chaque fois que j’ai croisé un de ces praticiens, je m’en suis tiré avec un dépassement d’honoraires carabiné, des injections de mousse sclérosante et un résultat nul.

C’est lié à la génétique et au métier, j’ai les jambes lourdes. Mais je ne connaissais pas les travaux du Docteur Serge Couzan qui dirige en 1989 la thèse du Docteur Michaël Prüfer* sur les problèmes de circulation sanguine des sportifs.

Les deux médecins orientent leurs travaux sur l’étude de ces tuyaux aux propriétés très spécifiques pour les sportifs qui apportent l’oxygène aux muscles (artères) et éliminent les toxines (veines). Cette dualité de recherches scientifiques appliquée directement à un sportif de haut niveau a permis aux deux inventeurs la mise au point de ce concept révolutionnaire destiné à améliorer la performance musculaire et à accélérer la récupération et ce, sous forme d’une chaussette de contention exerçant des pressions spécifiques au niveau des mollets.

Reposant sur des bases physiques et technologiques d’avant garde ces recherches scientifiques ont également permis de breveter un appareil de mesure des pressions vasculaires par écho-doppler ( A.M.P.V.E.). Les résultats ont été validés par l’I.R.M. (Imagerie par Résonance Magnétique nucléaire).

Lire plus

septembre 27

L’Elio Feel trail ma bonne affaire de cet été

Cet été, j’ai couru des Alpes au Cantal, en passant par les maquis de l’Esterel, avec une paire de chaussures de trail dont le rapport qualité prix m’a épaté, les Elio Feel Trail de kalenji ; 19,99 €… certes en solde, mais elle ne coûte que 49,99 € en magasin le reste de l’année.

La promesse Décathlon c’est : LÉGÈRETÉ, SOUPLESSE, AMORTI, le tout pour moins de 50 €.

En plus du prix, j’ai été séduit par son drop de 6 mm et la souplesse de sa semelle. J’ai dit banco, j’avais besoin d’une paire de chaussures polyvalentes pour les vacances qui remplissent ces conditions.

Les Elio Feel Trail sont destinées à la pratique de la course nature sur chemins et sentiers : ça n’est pas la paire de trail avec laquelle vous allez faire l’UTMB ou un trail long et technique, mais sur du court elles sont confortables, stables et légères. Le passage des ruisseaux ou d’un névé n’est pas un souci : elles évacuent bien l’eau et sèchent rapidement.

Lire plus

septembre 27

Tomber 7 fois se relever 8 Reborn to Run

« nana korobi ya oki » (七転八起 – « tomber sept fois et se relever huit »).

Proverbe japonais, repris comme titre par Philipe Labro dans le titre éponyme, ça serait surtout le mantra d’une époque et de la pugnacité dont l’athlète d’endurance doit faire preuve. Au début ça a commencé comme dans le livre de Labro :

« C’est arrivé subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l’esclave d’une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance… »

Parfois la vie vous fait des croche-pattes et on a l’impression que tout concourt à vous enfoncer, c’est là que soit on lâche, soit on fait autre chose ; moi j’ai acheté des baskets, une paire d’Adidas Response les 19 si je me souviens bien. Et j’ai couru, couru, pour l’instant sans m’arrêter.

Ça a été mon premier Paris-Versailles, puis le Marathon de Paris, et une course chassant l’autre ; une forme d’addiction au lycra, à la sueur et aux endorphines était née.

Lire plus

Catégorie : Lectures, Blog, Préparation, Run | Commenter
septembre 26

Paris-Versailles ma Grande Classique

Cinquième participation, cinquième anniversaire de mon premier Paris-Versailles: mon premier dossard, ma première course.

Le Paris-Versailles c’est la course que tu fais la
première fois que tu cherches un vrai défi, c’est comme ça que les copains du club de judo me l’avaient présenté. J’avais besoin d’un challenge pour me remettre en selle après une de ces chutes dont la vie a le secret, et un copain m’avait dit que c’était vraiment difficile, la Côte des Gardes avec son profil gargantuesque, et la distance supérieure à 10 kilomètres, impressionnante pour quelqu’un qui n’avait jamais couru plus de quinze minutes sans s’arrêter.

Alors je me suis payé ma première paire de running sérieuse, et tout l’été j’ai couru, n’importe comment, le plus souvent possible, sans méthode, avec un objectif en vue : parvenir à être finisher!

De là est née une passion, le plaisir de la peur au ventre dans le sas, de l’excitation du départ, les concurrents, l’effort collectif et la ligne d’arrivée. La ligne d’arrivée que l’on mentalise, que l’on fantasme et que l’on passe.

C’est à chaque fois le même bonheur naïf, un shoot d’endorphines.

Lire plus

septembre 21

« Le charme discret de l’intestin » le bestseller de l’été de long en large

Si vous avez passé vos vacances d’été dans une grotte, vous avez peut-être échappé au best-seller des Relay H dans toutes les gares de France et de Navarre… mais pas moi ! Et comme il trainait sur une pile de
bouquins entre deux polars et bien je l’ai lu…

Giulia Enders a commencé à traiter son sujet sur scène. «Le charme discret de l’intestin» était à l’origine le titre d’un exposé grâce auquel, en 2012, elle a remporté le premier prix de trois «Science-Slams», manifestations lors desquelles de jeunes chercheurs présentent un projet devant un public de manière divertissante.

La vidéo YouTube de sa prestation a fait le buzz, attirant l’attention d’un agent littéraire qui lui a proposé de transformer sa conférence en livre.

Le fait que l’ouvrage ait connu un succès rapide avec plus d’un million d’exemplaires vendus en Allemagne, et plusieurs semaines en tête des ventes en France, montre qu’effectivement nous sommes très nombreux à être préoccupés par notre bien-être intestinal… d’autant que chez les athlètes d’endurance, le confort intestinal pendant les compétitions peut tout changer.

Sur le ton complice de la conversation, Giulia Enders nous fait faire le grand saut dans notre intestin : la vocation du livre est de nous éclairer sur cet organe injustement méprisé et de nous faire passer de « beurk » à « waouh ».

Lire plus

septembre 14

J’ai lu Running Food de Nicolas Aubineau

Nos performances sportives sont le reflet de notre alimentation !

Grâce à Requia et à son blog The Sporty family, cet été j’ai lu le livre Running Food de Nicolas Aubineau, Diététicien Nutritionniste et sportif.


Comme de plus en plus d’athlètes et de sportifs amateurs, j’ai conscience que mon alimentation a une importance capitale sur mes entraînements, ma récupération et mes performances en compétitions. Je suis donc content que Nicolas Aubineau, dont je consulte régulièrement le site pour ce qui est des produits d’efforts, passe du labo à l’assiette.

Lire plus

août 21

Ma Polar V800 pour nager, rouler et courir #Triathlon

Après avoir passé 2 ans avec une Garmin Forerunner 220 au poignet, j’ai acheté au printemps la Polar V 800.

Je cherchais une montre GPS multisports, gérant les transitions en triathlon. Le modèle n’étant pas récent, j’ai fait une bonne affaire sur Irun.fr – où elle était soldée 😉 .

Lire plus