septembre 26

Paris-Versailles ma Grande Classique

Cinquième participation, cinquième anniversaire de mon premier Paris-Versailles: mon premier dossard, ma première course.

Le Paris-Versailles c’est la course que tu fais la
première fois que tu cherches un vrai défi, c’est comme ça que les copains du club de judo me l’avaient présenté. J’avais besoin d’un challenge pour me remettre en selle après une de ces chutes dont la vie a le secret, et un copain m’avait dit que c’était vraiment difficile, la Côte des Gardes avec son profil gargantuesque, et la distance supérieure à 10 kilomètres, impressionnante pour quelqu’un qui n’avait jamais couru plus de quinze minutes sans s’arrêter.

Alors je me suis payé ma première paire de running sérieuse, et tout l’été j’ai couru, n’importe comment, le plus souvent possible, sans méthode, avec un objectif en vue : parvenir à être finisher!

De là est née une passion, le plaisir de la peur au ventre dans le sas, de l’excitation du départ, les concurrents, l’effort collectif et la ligne d’arrivée. La ligne d’arrivée que l’on mentalise, que l’on fantasme et que l’on passe.

C’est à chaque fois le même bonheur naïf, un shoot d’endorphines.

Lire plus

septembre 7

Le Triathlon de Chantilly , So british

Le Triathlon de Chantilly , So british

 

Invité par l’agence Bernascom (ce qui m’a permis de faire gagner un dossard à un veinard, qui a la gentillesse de me suivre) à participer au Triathlon de Chantilly dimanche dernier, j’ai eu la confirmation que, pour ce qui est du triple effort, les anglais en général et l’équipe So British de Castel Triathlon Series sont au top.

Après le Triathlon de Paris où j’avais pris beaucoup de plaisir, j’avais envie de m’essayer une nouvelle fois au format Olympique (1,5 km de natation, 40 km de vélo, et 10 km de course à pieds).

Sans suivre une préparation trop rigoureuse, j’ai profité de l’été pour nager et rouler un peu, mais le vélo – ça fait un peu boulet de le dire – c’est pas encore mon truc… je m’accroche, ça finira par venir !

Lire plus

juin 16

Les Courants de la Liberté mon marathon sans préparation spécifique.

Le weekend du 10 au 12 juin a eu lieu à Caen un festival de course à pieds comprenant :

– une course enfants,

– une course féminine de 5 km la Rochambelle au profit de la lutte contre le cancer (25000 participantes),

– un 10 km,

– un semi-marathon au départ de Pegasus bridge

– et un marathon: les bien-nommés Courants de la Liberté.


Lire plus

mars 15

Test des Gels ISO Ultra 700 APTONIA la marque bien-être de Décathlon France

Ayant participé à l’évènement presse de Décathlon à l’occasion de la célébration des 40 ans de la marque hexagonale, j’ai eu la chance de repartir notamment avec deux packs de leurs nouveaux gels isotoniques moyenne et longue distance Ultra 500 et Ultra 700.

J’ai donc reçu deux packs de gels Isotonique de l’effort, le premier est composé principalement de sirop de glucose et de vitamines B1, B6, B12, E, Zinc et caféine pour les efforts moyennement longs et demandant du dynamisme type semi-marathon ; le second est enrichi en BCAA pour les efforts plus longs.

Lire plus

mars 3

Nutri_Bay.com mon partenaire de l’endurance pour aller au bout de l’effort

Encart-Blog-effortAu vu de mon programme de course du premier semestre il va falloir soigner la nutrition, c’est pour cela que quand le site Nutri-Bay.com m’a proposé un partenariat je n’ai pas tergiversé longtemps. C’est également pour moi l’occasion de rejoindre une team de runners blogueur au top et de continuer à partager et échanger avec vous.

Et si l’entrainement est primordial un sac vide ne tient pas debout et la performance ce construit de l’assiette à l’asphalte.

Lire plus

septembre 18

Vous prendrez bien un peu d’acides aminés ? – U Run

Un article intéressant de U-Run
http://www.u-run.fr/54761-vous-prendrez-bien-un-peu-dacides-amines

Les acides aminés, appelés aussi BCAA (Branched Chain Amino Acids), sont les composants de base des protéines. Pour vous donner une image, si la protéine était un train, les acides aminés en seraient les wagons.On dénombre pas moins de 22 acides aminés dont 8 sont essentiels (isoleucine, leucine, lysine, thréonine, thryptophane, valine, méthionine, phényl-alanine).Les acides aminés ne sont pas stockés par l’organisme mais directement utilisés pour fabriquer des enzymes, des protéines et de nombreuses hormones ; d’où la nécessité d’en apporter régulièrement et en quantité suffisante dans notre alimentation : viande rouge, produits laitiers, viande blanche, poisson ou encore œufs. La consommation d’acides aminés joue un grand rôle dans l’amélioration de la récupération puisque qu’elle permet de diminuer la perception de la fatigue et les douleurs post-exercice. De même, elle prévient la dégradation des acides aminés et du glycogène au niveau musculaire.Enfin, la prise de BCAA contribuerait à l’amélioration des performances selon une étude de Blomstrand et al. Selon l’étude, l’ingestion de BCAA pendant un marathon permettrait d’améliorer la performance d’approximativement 3% chez les coureurs bouclant les 42,195 km en plus de 3 h 05 min, mais pas chez les coureurs élites.La posologie conseillée concernant la consommation d’acides aminés naturels ou en compléments alimentaires prévoit l’absorption de 1g par heure avant et après chaque entraînement ou le soir avant le coucher, idéalement lorsque que la charge d’entraînement est très importante ; le tout sous forme de cure de 3 semaines.