septembre 4

La Polar M430 en test

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir la Polar M430 en test, j’ai pu l’utiliser à loisir avant de la rendre à l’agence qui me l’a prêtée.

Et pour tout vous dire j’étais pas loin de la garder 😉 .

La M430 est la dernière-née de Polar, c’est le modèle polyvalent de la marque finlandaise, prévu pour remplacer la M400 tout en boostant ses capacités…

Et concurrencer les Garmin, Suunto, et TomTom moyen de gamme.

Toutes ces montres GPS ont des fonctionnalités très avancées avec des capacités statistiques de folie et je ne suis pas sûr que les runners lambda les exploitent à fond.

La M430 bénéficie notamment d’un cardio au poignet: un cardio 6 LED, probablement un des plus précis du marché !

En terme de design, elle est moins imposante que la Polar V800, de plus elle est complètement habillée de silicone ce qui lui donne un aspect très doux et un poids léger – elle est donc très agréable à porter.

Elle est disponible à 229 € sur le site Polar.

 

Lire plus

Catégorie : Electronique, Blog, Tests, Polar | Commenter
avril 29

Ma séance de cryothérapie by Clinalliance Sport avant le Marathon de Paris 

Pour achevez ma préparation du Marathon de Paris, j’ai fait une séance de cryothérapie corps entier pour retrouver de la fraîcheur physique.

Bien que ce mode de récupération soit prisé par les pros depuis longtemps, il se démocratise, et c’est une bonne nouvelle. 
L’idée principale est de passer d’un sas à -13° à une pièce à – 63, pour passer quelques minutes à -110° , le tout en slip et chaussettes. 

La séance a eu dans la clinique Clinalliance de Villiers-Sur-Orge, qui a un département dédié aux athlètes de tous niveaux, de l’amateur aux compétiteurs les plus performants. 

C’est médicalisé juste ce qu’il faut pour être  pro mais l’ambiance est bon enfant. 

J’ai eu la chance de partager cette séance de cryothérapie avec l’équipe de crossfit de Crossfit Take Control de Wissous qui préparait une compétition. 

Du coup je me retrouve en boxer avec un masque jetable sur le bec entouré de Crossfiter balèzes en caleçons également  #ZéroComplexes 😂. 

Les mecs sont sympas, ça me détend avant le plongeon dans le Grand Froid ❄.

Premier sas nickel et rapide. Mon compagnon de frigo me fait passer rapidement dans le sas à -63° puis dans grand bain : -110° pour 3 minutes de Mickael Jackson polaires. Car dedans c’est ambiance club polaire musique à fond et lumière juste ce qu’il faut. 

Dans le frigo pas plus grand qu’une chambre froide professionnelle, on doit être en mouvement pour ne pas subir la morsure du froid  (facile à dire en slip à -110°⛄). 

Du coup on tourne en rond au rythme de la musique, entre lemmings et la Marche de l’Empereur 🐧.

J’écoute mon compagnon m’expliquer son sport et leur compéte à venir, je lui parle marathon, c’est aussi sympa qu’improbable.

La première minute est facile, plus facile que j’imaginais, je n’ai pas de sensation de froid. 

La seconde je sens ma peau qui commence à me dire que ça n’est pas naturel ce froid 😨.

3ème minute, ça brûle tellement il fait froid , je décompte les secondes et c’est terminé, déjà. Le sentiment de trop court succède à l’urgence de la sortie. 

En sortant, prise de tension, tout va bien je fais un petit debrief avec la soignante qui accompagne la séance. 

Dehors, je profite du soleil et de sa chaleur. 

Ça fait du bien, et je me sens détendu, l’effet reborn est impressionnant du bout des pieds jusqu’au sommet du crâne je suis bien.

Le soir, les effets sont comment dire… je veux dormir 😣 une grande envie de relâchement #Posé.

 Les jours suivants, ça marche, je suis décontracté en profondeur et le jour du marathon de Paris, c’était la fête.

Physiquement bien, j’ai fait un de mes meilleurs marathon en terme de sensations. 

A l’aise toute la course, j’ai fait une récup expresse et j’étais super en jambes pour le Semi Marathon de Bordeaux la semaine suivante.

La cryothérapie c’est top 👍merci Clinalliance 😀

CLINALLIANCE Sport

CLINALLIANCE « VSO » propose un concept général de rééducation, de réathlétisation et de prévention pour vos performances sportives.

Les programmes CLINALLIANCE SPORT s’adressent :

  • Aux sportifs blessés, quel que soit leur niveau, afin de récupérer durablement leur capital physique et leur niveau de pratique sportive.

  • Aux sportifs en période de préparation ou de récupération qui trouveront les moyens de maintenir et de développer leur potentiel tout au long de la saison.

  • Aux équipes sportives, qui peuvent profiter de nos équipements et de notre équipe en complément de leur staff afin d’organiser leur saison quels que soient leurs objectifs (stages, préparation, récupération, etc.)

CLINALLIANCE SPORT à Villiers-sur-Orge « VSO » : CLINALLIANCE SPORT

septembre 27

Tomber 7 fois se relever 8 Reborn to Run

« nana korobi ya oki » (七転八起 – « tomber sept fois et se relever huit »).

Proverbe japonais, repris comme titre par Philipe Labro dans le titre éponyme, ça serait surtout le mantra d’une époque et de la pugnacité dont l’athlète d’endurance doit faire preuve. Au début ça a commencé comme dans le livre de Labro :

« C’est arrivé subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l’esclave d’une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance… »

Parfois la vie vous fait des croche-pattes et on a l’impression que tout concourt à vous enfoncer, c’est là que soit on lâche, soit on fait autre chose ; moi j’ai acheté des baskets, une paire d’Adidas Response les 19 si je me souviens bien. Et j’ai couru, couru, pour l’instant sans m’arrêter.

Ça a été mon premier Paris-Versailles, puis le Marathon de Paris, et une course chassant l’autre ; une forme d’addiction au lycra, à la sueur et aux endorphines était née.

Lire plus

Catégorie : Lectures, Blog, Préparation, Run | Commenter
septembre 21

« Le charme discret de l’intestin » le bestseller de l’été de long en large

Si vous avez passé vos vacances d’été dans une grotte, vous avez peut-être échappé au best-seller des Relay H dans toutes les gares de France et de Navarre… mais pas moi ! Et comme il trainait sur une pile de
bouquins entre deux polars et bien je l’ai lu…

Giulia Enders a commencé à traiter son sujet sur scène. «Le charme discret de l’intestin» était à l’origine le titre d’un exposé grâce auquel, en 2012, elle a remporté le premier prix de trois «Science-Slams», manifestations lors desquelles de jeunes chercheurs présentent un projet devant un public de manière divertissante.

La vidéo YouTube de sa prestation a fait le buzz, attirant l’attention d’un agent littéraire qui lui a proposé de transformer sa conférence en livre.

Le fait que l’ouvrage ait connu un succès rapide avec plus d’un million d’exemplaires vendus en Allemagne, et plusieurs semaines en tête des ventes en France, montre qu’effectivement nous sommes très nombreux à être préoccupés par notre bien-être intestinal… d’autant que chez les athlètes d’endurance, le confort intestinal pendant les compétitions peut tout changer.

Sur le ton complice de la conversation, Giulia Enders nous fait faire le grand saut dans notre intestin : la vocation du livre est de nous éclairer sur cet organe injustement méprisé et de nous faire passer de « beurk » à « waouh ».

Lire plus

juin 16

Les Courants de la Liberté mon marathon sans préparation spécifique.

Le weekend du 10 au 12 juin a eu lieu à Caen un festival de course à pieds comprenant :

– une course enfants,

– une course féminine de 5 km la Rochambelle au profit de la lutte contre le cancer (25000 participantes),

– un 10 km,

– un semi-marathon au départ de Pegasus bridge

– et un marathon: les bien-nommés Courants de la Liberté.


Lire plus

mai 2

Si je vous dis petit et bleu ce n’est pas forcément un Schtroumpf, c’est Bluetens !

Intrigué depuis un moment par les appareils d’électrostimulation, j’ai récemment sauté le pas en achetant le Bluetens de la startup française Get better, notamment parce qu’il est développé par des kinés et certifié médical. Alors que les dossards s’enchainent et que le boulot nécessite de nombreux déplacements, je me suis laissé tenter par la promesse :

« Bluetens vous aide à aller mieux ».

Et effectivement, il est si petit que vous pourrez l’emporter partout avec vous pour vous soigner, vous détendre ou vous renforcer en toute liberté.

J’ai notamment fait ma récup du Marathon de Paris dans un train corail Paris/Sainté en toute discrétion et de façon très efficace.

Lire plus

mars 15

Test des Gels ISO Ultra 700 APTONIA la marque bien-être de Décathlon France

Ayant participé à l’évènement presse de Décathlon à l’occasion de la célébration des 40 ans de la marque hexagonale, j’ai eu la chance de repartir notamment avec deux packs de leurs nouveaux gels isotoniques moyenne et longue distance Ultra 500 et Ultra 700.

J’ai donc reçu deux packs de gels Isotonique de l’effort, le premier est composé principalement de sirop de glucose et de vitamines B1, B6, B12, E, Zinc et caféine pour les efforts moyennement longs et demandant du dynamisme type semi-marathon ; le second est enrichi en BCAA pour les efforts plus longs.

Lire plus

mars 3

Nutri_Bay.com mon partenaire de l’endurance pour aller au bout de l’effort

Encart-Blog-effortAu vu de mon programme de course du premier semestre il va falloir soigner la nutrition, c’est pour cela que quand le site Nutri-Bay.com m’a proposé un partenariat je n’ai pas tergiversé longtemps. C’est également pour moi l’occasion de rejoindre une team de runners blogueur au top et de continuer à partager et échanger avec vous.

Et si l’entrainement est primordial un sac vide ne tient pas debout et la performance ce construit de l’assiette à l’asphalte.

Lire plus

juillet 31

Premiers retour sur mes Puma Faas 500 V4

Ayant depuis quelques temps envie d’essayer de travailler sur ma foulée en adoptant des baskets à plus faible drop j’ai longuement hésité avec les Skechers Gorun4 (que je vais tester en Septembre grâce à Jazz Ben et un running taste BioCBon) et les Faas 500, ayant de bonnes sensations avec mes Mobiums Speed et très contents de leurs durabilité j’ai profité d’une bonne occase internet.

 

Profitant des soldes et d’une excellente promo sur Zalando j’ai acheté pour cet été et ma préparation marathon la 4eme version de la Puma Faas 500 équipée de la technologie PwrCool bleue ciel et blanche pour homme (Collection Printemps/Eté 2015) cette chaussure est dédiée aux coureurs universels sur routes recherchant bien-être et fraîcheur, ce qui a la veille de l’été me correspondait parfaitement, est ce que cette promesse de fraicheur et bien être m’a accompagné sur mon début d’été ?

Puma promet une chaussure minimaliste avec son drop de 4mm, qui permet de rester proche de la route pour des sensations plus naturelles. La mousse Faas Foam+ assurant une grande légèreté et un bon amorti, la semelle rainurée procurant de la flexibilité pour une poussée dynamique.

 

Le revêtement Evertrack garantissant une grande durabilité de la semelle extérieure que j’apprécie déjà depuis longtemps sur mes Mobiums.

Le mesh ultra aéré PowerCool est sensé favoriser la respirabilité tout au long de l’entraînement.

 

J’ai fait maintenant une centaine de kilomètre avec ce qui n’est pas forcement énorme, mais je ne vais pas attendre de les achever dans 6 mois pour vous dire que je me suis bien régalé. Et je vous tiendrai de toutes façon au courant de ma préparation au marathon de Dublin et de leurs comportement lors des séances de fractionné du #GarminTeamRunning.

De plus les conditions d’utilisations ont étaient varié (séance VMA, EF, Côtes, Fartlek) est je pense que mon opinion sur les qualités et les défauts de ces chaussures est faite. Au premier essayage la chaussure est très confortable, le chaussant ne serre pas le pied il s’adapte à la largeur du pied grâce au mesh qui en suit la forme, du coup la toesbox qui n’est pas des plus large devient idéale pour mes orteils.

Grâce à la souplesse de la semelle et du mesh, et au système de laçage on ressent une bonne tenue du pied, une sensation générale de confort, ensuite j’ai rarement chaussé une paire de basket en me disant que j’allais passer un mauvais moment.

J’ai commencé par un petit run de prise en pieds sur mon terrain de jeu favori, aka les berges de Seine et très rapidement on sent le coté réactif et dynamique qui dominent, la foulée raccourcit et devient naturellement plus fréquente.

 

Mais le gros du kilométrage je l’ai fait dans des conditions de chaleur et sur des terrains plus varié lors de mes vacances en Israël, que ce soit sur le front de mer à Tel Aviv ou sur les collines de Jérusalem j’ai vu la polyvalence de la chaussure et quelques défauts qui sans être rédhibitoires sont à prendre en compte.

 

Sur des courses urbaines, sur terrain sec les chaussures réagissent bien, je les ai poussées au petit matin sur la promenade de front de mer, que ce soit sur le Deck en bois ou sur les parties en ciment elles ne demandent qu’accélérer, en revanche dès que le sol devient humide ou sur des surfaces très lisses la stabilité en prend un coup.

Pour moi qui courre majoritairement en ville ça n’est pas un problème, en revanche le mesh PowerCool censé garantir la fraicheur est très serré, la ventilation très insuffisante pour des conditions de chaleur extrême se fait mal ; ce qui ne sera pas un default en revanche pour cet automne et le marathon de Dublin.

J’attends encore quelques semaine pour me lancer dans des sorties longues, le temps d’adapter ma foulée de talonneur à l’attaque médio-pied car j’ai ressenti quelques douleur ligamentaires au niveau des genoux après des sessions plus intense.

Passé de chaussures classiques et une foulée talon à 4 mm de drop et une foulée médio-pied nécessite un temps d’adaptation.

 

Pour conclure je suis content la chaussure est dynamique, confortable, et donne envie d’accélérer, malgré cela elle demande au coureur novice du minimalisme un temps d’adaptation et à quelques limites sur sol humide et par temps très chaud.

Cela dit je vais m’en servir pour les séances rapides de ma prépa marathon dans un premier temps, et je verrai si à l’usage je peux les amener sur 42,195 km.

 

Conclusion : Minimaliste, légère et dynamique

Drop de 4mm : Foulée et sensations plus naturelles, demande néanmoins une adaptation

Fass Foam+ : Amorti et légèreté efficace, même sur un coureur lourd (82kg)

Rainures de flexibilité : Souplesse et dynamisme, il est difficile de ce retenir d’accélérer

EverTrack : Résistance et durabilité testé et approuvé sur d’autres modèles (Mobium Speed Elite)

Chaussant EverFit : ajustement et maintien excellent le pied est maintenu sans être compressé

Mesh ultra aéré : respirabilité plutôt bof par temps très chaud

Laçage EverFit : Maintien et confort laçage confortable et souple même quand le temps chaud fait gonfler les pieds

 

Catégorie : Baskets, Blog, Run, Tests, Puma | Commenter