mars 8

Le Semi-Marathon de Paris 2017 running in the rain !!!

Le plein de superlatifs a été fait sur le Fitbit Semi-Marathon de Paris. Dantesque est le terme qui est le plus revenu pour qualifier la course contre les éléments de dimanche dernier, mais bon on n’était pas en enfer non plus ! Je suis prêt à parier que la majorité des fadas qui se sont faits saucer ce jour-là étaient volontaires, voire avaient payé pour ! Attention #TeamMasos.

C’est là que l’on peut admirer les 1500 bénévoles et le public nombreux qui se sont caillés pour que l’on s’amuse à patauger.

Pour ma part je n’avais pas coché le 05 mars sur mon calendrier de course, malgré le changement de parcours car j’avais d’autres objectifs cette saison. Mais ayant gagné un dossard une semaine avant grâce à Requia et à son super Blog, je n’ai pas hésité une seconde.

D’après mon expérience acquise lors des participations précédentes, le parcours est plutôt roulant malgré quelques faux-plats, et propice à un bon chrono.

Après Les Foulées Charentonnaises et mon 1h11’03 » pour 15km, je me sentais prêt à aller chercher un sub 1h40′ au semi, voire un mieux tendant vers les 1h35.

Lire plus

février 21

Les Foulées Charentonnaise, one again

Les Foulées Charentonnaises, c’est la course de 15km qui fait le pont entre les 10km de quartier et les Semi-Marathons et Marathon de printemps, et c’est ma troisième participation avec un chrono de 1h14’14 » l’an dernier.

Après mes foulées de Vincennes où j’avais été un peu déçu de mon chrono (45’02 ») parce que je laissais une minute de trop par rapport à mon dernier 10 km de 2016 ; 44’03 au Boucles du 17ème.

Ce que j’aime dans les Foulées Charentonnaises, c’est le format 15 km, l’ambiance populaire et le parcours plat et exigeant à cause de ses virages qui nécessitent des relances continuelles.

Top départ, Skechers Forza aux pieds, les seules qui me portent avec un peu de clémence depuis que j’ai dépassé les 85 kg. J’ai mis mon haut à manche longue BV-Sport parce que le temps s’annonce frais.

Arrivé au gymnase, je croise Jean-Christophe, Giao, Joanna, et Ninon, Ali, Laurence, Jean-Pierre, Gislaine de la Team : tout le monde est fin prêt à parcourir 15 bornes sous le soleil de Charenton.

Lire plus

janvier 8

Maillot Active Tense d’Erreà : Maintenir la position

Depuis l’Euro 2016, vous connaissez tous la marque Erreà, plutôt axée Sports Collectifs et Football. Erreà est l’équipementier de l’Islande, l’équipe surprise de la compétition. Même si vous n’avez jamais visité les fjord islandais, vous savez que les Vikings du pays des volcans ont un style de jeu offensif et d’une solidarité hors normes sur le terrain.

Mais au-delà de leurs qualités footballistiques, s’ils ont enchaîné les matchs avec tant de talent, c’est peut-être aussi parce que Erreà propose à ses athlètes une technologie inspirée du taping ; l’Active Tense® qui apporte un super maintien favorisant une réponse musculaire plus efficace pendant l’effort, et une récupération plus rapide.

Lire plus

octobre 13

#Concours 2 dossards pour Les Bacchantes le 11 Novembre

Je vous propose de participer à une course au poil, dont la moitié des fonds est reversée à la recherche sur les cancers masculin via l’IRTIC .

UNE COURSE PAS SÉRIEUSE…

Afin de collecter des fonds au profit de la recherche contre les maladies de la prostate, l’association les Bacchantes organise chaque mois de Novembre depuis 2012, des courses pas sérieuses pour une cause sérieuse !

Sur un parcours de 8 km ouvert aux filles et aux garçons (à partir de 16 ans), entre amis, collègues ou en famille, vivez une course pas comme les autres.

Outre la convivialité et le don de soi, tous les participants sont soumis à un dress code : le port de la moustache… naturelle, fausse, collée ou dessinée.

…POUR UNE CAUSE SÉRIEUSE.

Pour chaque inscription, 10 euros sont reversés à la recherche contre les maladies de la prostate. Depuis 2012, année du premier événement running dédié à cette cause, 90.300 euros ont été reversés à la recherche.

Les Bacchantes comptent sur vous et vous donnent rendez-vous VENDREDI 11 (Toulouse, Paris) et DIMANCHE 13 NOVEMBRE (Reims) pour grossir les rangs des participants, augmenter la collecte, et combattre la tumeur dans la bonne humeur !

Lire plus

septembre 27

Tomber 7 fois se relever 8 Reborn to Run

« nana korobi ya oki » (七転八起 – « tomber sept fois et se relever huit »).

Proverbe japonais, repris comme titre par Philipe Labro dans le titre éponyme, ça serait surtout le mantra d’une époque et de la pugnacité dont l’athlète d’endurance doit faire preuve. Au début ça a commencé comme dans le livre de Labro :

« C’est arrivé subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l’esclave d’une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance… »

Parfois la vie vous fait des croche-pattes et on a l’impression que tout concourt à vous enfoncer, c’est là que soit on lâche, soit on fait autre chose ; moi j’ai acheté des baskets, une paire d’Adidas Response les 19 si je me souviens bien. Et j’ai couru, couru, pour l’instant sans m’arrêter.

Ça a été mon premier Paris-Versailles, puis le Marathon de Paris, et une course chassant l’autre ; une forme d’addiction au lycra, à la sueur et aux endorphines était née.

Lire plus

Catégorie : Lectures, Blog, Préparation, Run | Commenter
septembre 26

Paris-Versailles ma Grande Classique

Cinquième participation, cinquième anniversaire de mon premier Paris-Versailles: mon premier dossard, ma première course.

Le Paris-Versailles c’est la course que tu fais la
première fois que tu cherches un vrai défi, c’est comme ça que les copains du club de judo me l’avaient présenté. J’avais besoin d’un challenge pour me remettre en selle après une de ces chutes dont la vie a le secret, et un copain m’avait dit que c’était vraiment difficile, la Côte des Gardes avec son profil gargantuesque, et la distance supérieure à 10 kilomètres, impressionnante pour quelqu’un qui n’avait jamais couru plus de quinze minutes sans s’arrêter.

Alors je me suis payé ma première paire de running sérieuse, et tout l’été j’ai couru, n’importe comment, le plus souvent possible, sans méthode, avec un objectif en vue : parvenir à être finisher!

De là est née une passion, le plaisir de la peur au ventre dans le sas, de l’excitation du départ, les concurrents, l’effort collectif et la ligne d’arrivée. La ligne d’arrivée que l’on mentalise, que l’on fantasme et que l’on passe.

C’est à chaque fois le même bonheur naïf, un shoot d’endorphines.

Lire plus

août 21

Le Triathlon du Château de Chantilly: mon défi de rentrée

Triathlon round 2

Vous avez été nombreux à lire mon CR du Garmin Triathlon de Paris; c’était mon premier vrai Triathlon avec nage en eau libre (après un essai en super sprint l’an dernier) et un super moment de plaisir et de sport.

J’ai raté dans la foulée Deauville que je compte bien faire l’an prochain, et la proximité de la ville de Chantilly en fait un triathlon accessible pour le parisien que je suis.

Lire plus

juin 16

Les Courants de la Liberté mon marathon sans préparation spécifique.

Le weekend du 10 au 12 juin a eu lieu à Caen un festival de course à pieds comprenant :

– une course enfants,

– une course féminine de 5 km la Rochambelle au profit de la lutte contre le cancer (25000 participantes),

– un 10 km,

– un semi-marathon au départ de Pegasus bridge

– et un marathon: les bien-nommés Courants de la Liberté.


Lire plus

mai 30

Le Garmin Triathlon de Paris un premier Tri Happy

Le week-end du 29 mai grâce à Santé Sport Magazine j’ai participé à mon premier triathlon M : le Garmin Triathlon de Paris.

Par hasard heureux et sur un coup de tête, les hasards de la vie n’étant pas toujours sympathique j’avais besoin de me prouver que j’étais capable de dépasser mes limites et de relever les défis auquel on est parfois confronté.

Ça c’est décidé deux semaines avant, sans préparation spécifique ; je n’ai pas de vélo et pour ainsi dire, à part quelques trajets en Vélib, je n’en fais jamais.

Pour la natation je vais de temps en temps nager à la piscine, mais plus en complément de la course et pour attendre mon petit bonhomme durant une de ses activités que dans un but précis ; et de là à nager en eau libre avec une combinaison : jamais.

Et enfin je cours plusieurs fois par semaine mais j’avais depuis le Marathon de Paris du mal à retrouver de la vitesse.

Lire plus

mars 22

L’Ecotrail De Paris 2016 en full Kalenji

Un petit billet pour mettre le point final à ma préparation du Marathon de Paris 2016, et vous raconter mon gros weekend de sport. Le samedi, une épreuve que j’adore : l’Ecotrail de Paris, et le dimanche une course nouvelle pour moi, le 10 km du Neuf … et une innovation textile qui m’a accompagnée sur mes deux courses du weekend : le t-shirt porte-dossard de Décathlon.

J’ai reçu récemment une panoplie Kalenji composée d’un short et d’un t-shirt révolutionnaire, le nouveau t-shirt de la gamme course à pied, destiné à la compétition puisque équipé d’une poche ajourée en mesh et destinée à recevoir le dossard du coureur.

Lire plus